DANS L'ACTUdernier minutesSportUNE

Tournoi handball Retour Aux Sources : La neuvième édition rend son cachet !

Les anciens handballeurs de l’Université de Dschang ont communié avec leurs cadets ce weekend au complexe multi sports de l’Université de Dschang. Occasion de les accompagner dans la préparation des prochains jeux universitaires.

Pendant deux jours, le campus de l’université de Dschang a été le théâtre du handball ce weekend. La compétition était organisée par les anciens handballeurs de cette institution, regroupés autour des DUC (Dschang University Club) à travers leur traditionnel TRAS. Le but étant non seulement de se retrouver mais beaucoup plus accompagner la préparation des handballeurs de Dschang pour les prochains jeux universitaires. Venus de Douala, de Yaoundé, de l’Est et même de l’étranger, ces anciens handballeurs de quatre générations ont eu le plaisir de se retrouver comme initié depuis douze ans déjà.

Pour Mme Nzia Lisette, présidente du comité d’organisation, l’innovation de cette édition était la présence très importante des autorités. Aux côtés du Recteur le professeur Roger Tsafack Nanfosso, l’on a aperçu en bonne place dans les tribunes le représentant du préfet de la Menoua ainsi que le maire de la commune de Dschang Jacquis Kemleu personnellement. Sportivement évidemment, la tournoi s’est joué en deux phases : le premier jour, les jeunes handballeurs de l’équipe de l’Université de Dschang se sont frottées aux autres venus d’ailleurs, ceci dans l’esprit de « leur inculquer l’esprit de compétition, de dynamisme et de fair-play », a indiqué Mme Kouamen Pauline, chef DASA Université de Dschang.

Ils ont laissé place à l’affrontement entre les anciens handballeurs entre eux le deuxième jour, cette fois pour s’amuser dans un retour à la source qui leur a tout donné. « Ce tournoi pour moi c’est l’occasion pour nous de revivre ce qu’on a vécu lorsqu’on était étudiant », confie Henry Ngameni, ancien étudiant de l’Université de Dschang, tout comme Yakan a Yakan de Yaoundé II : « C’est une grande joie et un grand honneur pour nous d’être ici à Dschang. Quand on se retrouve sur les terrains comme ça ce n’est plus l’affrontement. On se fait énormément plaisir, on en profite au maximum ».

Au-delà de l’hommage rendu à leur ancien camarade et compagnon Eric Nchankep de la première génération, cette édition s’est achevée par une grande soirée dansante.

Césaire MOULIOM, à Dschang

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
58 ⁄ 29 =