DANS L'ACTUdernier minutesPOLITIQUESociétéUNE

Conseil régional de l’Ouest : Tomaino Ndam Njoya fait le procès de la gestion de Jules Hilaire Focka Focka

Face à la Presse hier mardi, le porte-parole des élus du Noun a dressé un chapelet des manquements qui entravent la logique républicaine en matière de gestion des collectivités territoriales décentralisées. La conférence en marge de la tenue du conseil régional s’est tenue en présence du Président de la région, Jules Hilaire Focka Focka, au siège même du conseil régional.

La session du compte administratif pour le compte de l’exercice de l’année 2023 du Conseil Régional de l’Ouest, s’est achevée ce mardi, 09 Avril 2024 à Bafoussam. Pendant deux jours, les plénipotentiaires du développement local, représentant les départements de la région, ont séjourné dans la capitale régionale à cet effet. Comme à l’accoutumée, les conseillers délégués du département du Noun sous la coupole de l’UDC, conduits de l’honorable Tomaino Hermine Patricia Ndam Njoya, Président nationale de cette formation politique, ont donné du fil à retordre à l’exécutif du Conseil Régional qui, de son point de vue, semble faire du copinage ou de la politique politicienne dans la gestion de cette institution, au détriment du développement local tel que voulut par le principe de la décentralisation.

Elle a condamné avec véhémence la gestion a double vitesses des ressources de la région, et surtout la caporalisation de l’institution par une catégorie des conseillers régionaux, notamment, les représentants du commandement traditionnel. Selon elle, cet autre maillon, aussi important pour le développement local, devrait, comme dans les régions anglophones du pays, siéger dans une chambre à part pour éviter cet état de choses. On se souvient de quelques réalisations de l’année dernière dans le Noun par le Conseil Régional qui, malheureusement, avaient été instrumentalisées à des fins politiques. Ce qui était à l’origine de pas mal d’incidents sur le terrain pendant les cérémonies de réceptions desdites réalisations, cérémonies aussi politisées que les réalisations elles-mêmes. « Le conseil régional de l’Ouest a pour mission de promouvoir le développement de la région de l’Ouest. Le département du Noun faisant partie de la région de l’Ouest, les délégués conseillers régionaux, la catégorie du commandement traditionnel (puisque c’est la loi qui le veut ainsi) qui est l’ensemble des conseillers régionaux représentant le département du Noun, doivent, en suivant une méthodologie qui est propre au respect d’organisation en République, s’employer à parvenir à une cohésion, à une harmonie d’ensemble pour le développement du département du Noun », clame Tomaino Ndam Njoya.

PAVE DANS LA MARRE !

Cette conférence de presse, une sorte de bilan à mi parcours voulut par les délégués conseillers régionaux du Noun, s’est tenue au siège du Conseil à Bafoussam, en présence du maître des lieux. Dr. Jules Hilaire Focka Focka a écouté d’une oreille attentive ce que pensent des conseillers délégués du Noun qui, à travers leur porte parole, donnent le ton de ce que devrait être le Conseil Régional dans l’esprit de la décentralisation. « Si nous sommes là pour représenter les populations, alors le Président du conseil régional doit bien savoir qu’il peut nous faire confiance. Nous sommes ses oreilles, nous sommes ses bras séculiers dans le département du Noun pour le développement du Noun. Nous avons un mandat pour le faire, et nous sommes prêts et disposés parce que nous avons des besoins criards dans le Noun. Et en même temps, nous sommes aussi très engagés pour tout ce qui peut constituer une entrave de ce développement du Noun », a ajouté Tomaino Ndam Njoya.

Le Conseil Régional de l’Ouest est l’unique au Cameroun de cette première cuvée qui a un son de cloche différent. Dans les neuf autres régions, l’on retrouve uniquement le Rdpc et ses alliés. Du coup, pas de véritables enjeux. Et la Présidente nationale de l’UDC estime que ses remarques devraient être prises aux sérieux et servir de boussole pour un conseil régional fort et respectant les principes, surtout lorsqu’on aura à faire à plusieurs autres formations politiques de l’opposition dans les différents conseils. Le bilan à mi-parcours des conseillers délégués du Noun et les projections contenues dans un document, a été présenté et remis aux médias et au Président du Conseil.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
21 − 18 =