DANS L'ACTUdernier minutesSportUNE

Modeste Njampa : « Malgré les difficultés nous sommes fiers de l’évolution du Maracana à ces jours à l’ouest »

Le président de la ligue régionale du Maracana-Cameroun à l’ouest évalue l’évolution de cette nouvelle discipline au niveau de l’ouest. C’est à l’issue de la finale départementale de la Mifi disputée samedi avec le sacre de AS Pédagogue. En depit de méconnaissance par le grand public, le travail qui est fait commence déjà à tenir la promesse des fleurs. Modeste Njampa répond à nos questions dans cet entretien exclusif.

Président vous venez de suivre cette finale départementale dans la Mifi, quelle appréciation en faites-vous ?

Un sentiment de satisfaction parce que nous avons commencé depuis mars et aujourd’hui on clôture dans ce département ci avec des équipes qui ont un niveau suffisamment relevé , vous avez vu le niveau de jeu dans cette finale. Ces deux équipes se connaissent depuis l’année dernière et il y avait un esprit de rivalité entre elles. L’équipe qui gagne est celle qui a gagné l’année dernière. Du coup celle qui perd venait avec un esprit revanchard mais malheureusement ça n’a pas marché cette-fois ci aussi. Ils doivent se préparer sereinement pour l’année prochaine ; cette rivalité là va renaître et relever davantage le niveau du Maracana dans la Mifi.

Une finale suppose une évaluation de la saison. Sur quelle échelle évaluez-vous cette saison dans la Mifi?

À une échelle de 6 à 20 je peux mettre 13. 13 , un peu au-dessus de assez bien parce qu’on ne savait pas que ça devait être à ce niveau-ci. On a eu des difficultés comme partout dans la République : des équipes qui se sont constituées mais le jour du championnat c’est difficilement qu’on rassemble les joueurs. Difficultés aussi au niveau de l’accompagnement sur le plan financier, matériel, infrastructurel. Nous sommes allés de stade en stade parce que jusqu’à maintenant nous n’avons pas un stade qui nous sied ou bien qu’on nous a accordé. Mais je pense qu’avec l’ouverture du gymnase les choses vont aller mieux et on va davantage faire la publicité de cette discipline qui est naissante et qui va grandir. Le Cameroun a pour ambition de rivaliser la côte d’ivoire le pays qui a connu la naissance de ce sport et qui a déjà remporté neuf fois sur dix éditions la coupe de la CAN. Donc nous voulons titiller la “belle famille” (la côte de, ndlr).

Globalement, concrètement et brièvement parlez-nous du Maracana à l’ouest.

A l’ouest cette année ci nous avions pour l’édition 2024 au total treize équipes reparties sur trois départements. Donc nous avons clôturé avec le département du Haut-Nkam la semaine dernière, aujourd’hui c’est le département de la Mifi. Nous avons la Menoua qui est en compétition et la semaine prochaine. On va se retrouver la deuxième semaine du mois de juillet pour la finale régionale. Pour dire qu’au niveau de l’ouest on peut dire qu’on est satisfait par rapport à l’évolution. L’année dernière on n’avait pas atteint ce niveau. Je suppose donc que l’année prochaine on ira encore d’un cran, je dirai même de plusieurs crans pour que quelques années plus tard on parle du Maracana avec l’ouest. Je crois que jusqu’à maintenant la région qui a le plus grand nombre de clubs c’est l’ouest. Soient 13 dans tous départements. On souhaite être dans les huit départements dans les jours à venir. Nous voulons atteindre trente deux équipes dans toute la région.

Interview réalisée par Césaire MOULIOM

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
29 − 10 =