DANS L'ACTUFAITS DE SOCIETESociété

Pénurie : Pas d’eau depuis une semaine à Bafoussam!

Les populations débordées par cette pénurie inexplicable sont aux abois. Aucune communication de la part de la société en charge d’eau au Cameroun sur la question.

Il ne fait pas bon vivre à Bafoussam ces derniers temps. La ville chef-lieu de la région de l’ouest Cameroun, fait face depuis déjà une semaine à une grave pénurie d’eau qui affecte tous les ménages. Il faut pouvoir se lever très tôt le matin pour se mettre à la recherche d’un point d’eau, peu importe la distance, question d’en trouver une goutte. Une situation assez compliquée en pleine saison sèche. Les détenteurs des forages et puits ne sont pas à l’abri. Sous le coup de la sécheresse ambiante, ces points d’eau qui servaient au moins de palliatifs pour certains ménages en temps de pénurie, sont au régime sec. Un vrai calvaire qui suscite le ras-le bol des populations. ”Me voici depuis 5 heures jusqu’à présent. Il est midi et j’attends toujours mon tour pour obtenir au moins une goutte. Sinon je ne saurais que faire avec les enfants à la maison qui doivent manger avant de dormir”, lance fatouma Issa, jeune maman de 31 ans, résidant au quartier bamendzi à Bafoussam. ”C’est même quoi dans ce pays où on doit tout manquer jusqu’à manquer de l’eau? Ce n’est pas normal”, s’indigne-t-elle.

Tout à côté, c’est une file d’attente s’étend à perte de vue au lieu dit ”source”, le seul point de ravitaillement naturel, dans ce quartier qui compte parmi les plus chics de la capitale régionale. Il faut s’armer de beaucoup de patience pour se ravitailler, peu importe la quantité, l’essentiel étant de se maintenir en vie, car, l’eau c’est la vie.

Jusqu’ici, aucune communication n’a été faite sur la question par les responsables de camwater, société en charge des questions d’eau au Cameroun. Ce que beaucoup considèrent à tort ou à raison comme un mépris exacerbée, à la limite même, de la pure provocation. Faut-il le rappeler, des pareilles situations sont de plus en plus récurrentes. Lorsque ce n’est pas un problème d’eau c’est un problème d’électricité. Mais jamais des explications pour apaiser les cœurs des consommateurs.

Des sources non officielles tentent de justifier cette pénurie d’eau à Bafoussam par les travaux d’aménagement qui ont cours dans la ville, et qui auraient perturbé quelque peu la distribution. Mais rien ne justifie en réalité une telle situation qui perdure depuis une semaine, et le silence complice des responsables de la camwater. Autant de choses à même de susciter un soulèvement dans un environnement déjà tendu

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =