DANS L'ACTUdernier minutesPOLITIQUEUNE

Jean de Dieu Momo à Maurice Kamto : “Le leadership s’accompagne avec la responsabilité et la responsabilité ça s’assume”

Tel un cours magistral dans un amphithéâtre de sciences politiques, Dr Momo Jean de Dieu a donné une leçon politique, publiquement, au Prof Maurice Kamto. C’était en marge du congrès de l’Undp.

La fin de semaine dernière a été marqué sur le plan politique au Cameroun par la tenue du congrès ordinaire de l’Undp. L’Union Nationale pour la Démocratie et Progrès de Bello Bouba Maïgari a mobilisé militants et sympathisants au palais des congrès de Yaoundé. Un rendez-vous tenu en présence de plusieurs figures politiques, l’essentiel du paysage Camerounais, qui ont à tour de rôle pris la parole pour placer un mot à l’occasion de ce congrès, qui revêt d’une importance capitale pour la vie du parti. Prenant la parole en dernier lieu, le Président du Paddec, Dr Jean de Dieu Momo, n’aura pas été tendre vis-à-vis du Président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun.

En présence du Prof Maurice Kamto, le Ministre délégué auprès du Ministre de la justice garde des sceaux, a dénoncé avec fermeté l’attitude irresponsable des militants du MRC et la posture attentiste de leur leader. Il a entre autres évoqué la casse des Ambassades du Cameroun en France et à Berlin en janvier 2019 par les activistes de la Brigade dite Anti Sardinard, un mouvement radical favorable au MRC. Un fanatisme condamné par Jean de Dieu Momo. “C’est le fanatisme, on ne raisonne pas, on suit. On suit, on se perd, et on perd tous”, regrette-t-il.

Il poursuit son argumentaire en s’interrogeant : “Quel leader messieurs et mesdames de l’Undp, choisirez vous entre Bello Bouba que vous avez déjà choisi : Calme, pondéré, réfléchi, responsable, et un autre qui marche dans la rue, à conduire ses militants en prison, et ces militants là sont vos enfants ? Lequel choisirez vous? Vous êtes les pères et les mères, choisiriez vous un leader qui va entraîner vos enfants dans la guerre, dans la prison? Alors, ce que je dis ce que le leadership s’accompagne avec la responsabilité. Donc peut être vous aviez raison de me passer la parole en dernier. Je vais chuter par-là pour dire que la responsabilité ça s’assume, il faut l’assumer. Lorsque vous partez en occident, en Europe, battre campagne, et que finalement vos militants, vont saccager nos Ambassades, pour accrocher votre photo, ne venez pas dire que ce n’est pas vous qui les avez envoyer”, relève Jean de Dieu Momo, Président national du Paddec, parti de l’opposition de la majorité présidentielle.

À toutes fins utiles, les deux hommes rappelons-le, ont plusieurs choses en commun. Ils sont juristes et avocats internationaux, ils sont présidents de partis politiques et, comme fut Maurice Kamto entre 2004 et 2011, Jean de Dieu Momo est Ministre délégué auprès du Ministre de la Justice.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =