DANS L'ACTUINTERNATIONALPOLITIQUE

Inde-Pakistan: Les médias, caisses de résonance d’un patriotisme exacerbé

 

L’Inde et le Pakistan se sont retrouvés cette semaine sur le pied de guerre, quand deux avions de chasse se sont affrontés le long de leur frontière du Cachemire. Dans les deux pays, les médias sont utilisés comme des caisses de résonance d’un patriotisme exacerbé.

Mardi 26 février. L’aviation indienne vient de bombarder ce qu’elle affirme être des installations de terroristes pakistanais. Les chasseurs ont pu revenir en Inde sans être interceptés, et les télévisions indiennes sortent donc les clairons. C’est le début du reality show patriotique. Les titres ne s’encombrent plus de nuances : « La nation debout, la république derrière son armée ».

L’un des présentateurs télé les plus célèbres et chauvinistes du pays, Arnab Gowsami, s’emporte frénétiquement : « Vive l’Inde ! Nous avons remis les Pakistanais à leur place. Et nous devrions les attaquer à nouveau. Et cette fois, pas seuls, mais avec le monde entier, car ces lâches de Pakistanais n’ont pas bien savouré notre vraie puissance. »

L’Inde compte plus d’une centaine de chaînes d’information en continu. Une concurrence qui entraîne une surenchère. Or le patriotisme est ce qui séduit le plus les spectateurs dans un pays marqué par quatre guerres contre le Pakistan et des attaques terroristes à répétition. Problème : ce chauvinisme empêche les journalistes de questionner l’armée ou les hommes politiques sur les raisons et les résultats de ces affrontements.

Or, à deux mois des élections législatives, le gouvernement indien pourrait profiter de cet aveuglement des électeurs pour se faire réélire sur des bases fallacieuses.

Source: RFI

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =