DOSSIERSociété

Fête de fin du Ramadan : Imam Nji Fokouop Zouberou invoque la miséricorde d’Allah pour la Paix au Cameroun

C’était à la faveur de la célébration de l’Aïd El Fitr, prière de fin du mois de Ramadan, qu’il a présidé ce 13 mai à Koukouet Maloum à Foumban.

Le fait majeur de la célébration cette année de l’Aïd El Fitr à Foumban dans la cité des arts, aura été la multiplication des sites de prières dans la ville. Le sultan, dans le souci de limiter la mobilisation, avait quelques jours avant, rendu public un communiqué qui créait de nouveaux sites de prières. Une volonté de décongestionner les Sites habituels qui sont souvent le théâtre de très grandes mobilisations, en cette période de résurgence du Corona virus qui continu à dicter ses lois au Cameroun et dans le monde. Il fallait en tout cas prendre les précautions pour limiter la propagation du virus. Ce que l’on retient d’emblée, c’est que le très mythique Site de la montagne sacrée de Foumban a été carrément abandonné. Pas l’ombre d’un fidèle en ce jour spécial.

L’esplanade de l’école bilingue de Foumban a donc été retenu pour servir de lieu de prière aux fidèles de Koukouet Maloum et environs. La particularité de ce site aura été sa situation géographique, car, situé en plein quartier administratif. La prière de circonstance y sera présidée par un signe fils de la localité. L’imam Nji Fokouop Sakame Zouberou a drainé derrière lui une foultitude de fidèles. Après avoir accompli les deux unités de prière de l’Aïd, le Khalife va invoquer avec emphase dans son sermon, le miséricorde d’Allah pour la Paix au Cameroun. Une invocation qui a tout son sens, quand on sait que le Cameroun ne se porte pas très bien dans certaines de ses régions, notamment, les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest en proie à une guerre de sécession qui perdure depuis bientôt cinq ans, l’extrême-nord avec la secte islamiste Boko Haram qui peine à finir complètement, sans oublier les attaques sporadiques des rebelles centrafricains de la seleka qui ont souvent utilisé comme base arrière la région de l’Est Cameroun.

Cette prière se déroule en présence de la plus haute autorité administrative du Noun, le préfet Um Donacien, venu à la tête d’une imposante délégation, à l’effet d’honorer la communauté musulmane du quartier administratif à koukouet Maloum. La suite c’était dans les familles pour les réjouissances populaires.

Houzer NGOUPAYOU

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
30 + 1 =