DANS L'ACTUdernier minutesPOLITIQUEUNE

Promotion/Rdpc : Mfossa Oumarou porté en triomphe par la section Mifi/Centre

Il a été nommé coordinateur de la zone urbaine. Un poste stratégique qui est en réalité une courroie de transmission entre la base et l’instance supérieure du parti dans le département.

Loin d’une simple nomination, c’est une consécration, une récompense. Récompense d’un travail bien accompli et d’un militantisme vrai et engagé. Depuis son engagement politique aux côtés du Rdpc en effet, Mfossa Oumarou fait feu de tout bois pour le rayonnement de son parti à Bafoussam. Son élection à la tête d’une jeune sous-section, la sous-section de Diemsiem Textiles, il y a deux ans, aura été pour la hiérarchie de son parti un baromètre essentiel pour mesurer sa force politique. Mobilisateur par excellence, ce digne fils du département du Noun, candidat de la liste Rdpc aux municipales 2020 à Bafoussam 1er, a su ratisser large pour enrôler un nombre impressionnant des militants dans sa sous-section. Une prouesse qui ne saurait passer inaperçue des responsables politiques de sa circonscription.

En date du 31 Mars 2022 en effet, il a été porté en triomphe au poste de coordinateur de la zone urbaine par le Président de la section, André Kamgue. Une haute responsabilité en réalité, l’intéressé ayant désormais dans son escarcelle dix-huit sous-sections dans le département de la Mifi dont il a le devoir de s’assurer du bon fonctionnement. “Je suis très fier et je remercie le bon Dieu pour cette nomination. C’est une nomination qui n’est pas un fait de hasard. C’est une récompense pour le bon travail. Quand vous travaillez bien ça ne se cache pas. Parce qu’en tant que président d’une sous-section nouvellement créée, nous avons bravé avec le militantisme. Notre sous-section est composée des différentes ethnies. Nous avons la communauté autochtone, la communauté Bororo, la communauté Bamoun, la communauté anglophone et bien d’autres. Donc c’est après un travail bien abattu que la section a trouvé en moi les qualités d’un bon rassembleur et que je pouvais continuer à travailler au niveau de la coordination”, se réjouit Mfossa Oumarou, coordinateur du Rdpc pour le compte de Mifi/Centre zone urbaine.

Le coordonnateur Mfossa Oumarou et ses membres au sortir d’un meeting politique

LE MOUVEMENT D’ENSEMBLE CÉLÉBRÉ

Pour le nouveau promu, cette nomination, loin d’être le résultat d’un effort personnel, est le fruit des efforts consentis par l’ensemble des militants de la sous-section dont il a la charge. Cette sous-section à qui il dédie entièrement cette prouesse. “Je suis vraiment ravi et je remercie le bon Dieu pour cette nomination. Je remercie aussi les membres de la sous-section Diemsiem dont je suis le Président. C’est grâce à ce mouvement d’ensemble que la section a donc trouvé que j’étais celui qui pouvait diriger la coordination pour le moment. Je prie le bon Dieu de me donner la force pour ne pas faillir à mon travail, de travailler selon les attentes de la section et satisfaire toutes les demandes de la section, surtout travailler en collaboration avec les présidents des sous-sections” , a-t-il déclaré.

Cette nomination, accueillie favorablement dans la communauté Bamoun de la Mifi dont l’intéressé est l’un des maillons importants en sa qualité d’adjoint du Chef, est considérée à tort ou à raison comme une manne pour cette communauté, qui devrait se sentir davantage impliquer, et non plus comme spectateur comme par le passé. C’était d’ailleurs l’une des dernières volontés du défunt roi, sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya, celle de voir ses fils se hisser politiquement dans ce département, au regard de leur nombre important. Dans ce chapitre de gratification, il est important de rappeler que le chef de ladite communauté, El Hadj Nji Mfokeu Ousmanou, a été désigné par la même note de service comme superviseur de la susdite zone. Des promotions qui, en réalité méritent d’être célébrées.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
13 + 3 =