DANS L'ACTUDOSSIERsantÉ

Traitement du COVID-19 : Et si Dr Euloge Yiagnigni s’inscrivait en lettres d’or au panthéon de l’histoire ?

Le médecin cardiologue camerounais vient d’annoncer la découverte d’un traitement curatif très efficace pour des personnes testées positives au Corona virus.

Depuis le début de la crise sanitaire mondiale due au nouveau Corona virus, les spécialistes des questions de santé à travers le monde se sont engagés dans les recherches, à l’effet de trouver une solution miracle à cette terrible pandémie meurtrière qui fait sans cesse des ravages. Sur le continent Africain, le ton d’une trouvaille (alors qu’à l’Occident on reste dans la phase d’expérimentation des différents protocoles), a été donné par le Madagascar à travers le Covid Organic, cette portion qui soignerait efficacement les patients porteurs du virus et qui agirait aussi à titre préventif. Une découverte qui a suscité pas mal de réactions dont celle de l’organisation mondiale de la santé (OMS) qui émet jusqu’ici des réserves par rapport à ce traitement. Mais celà n’a pas empêché certains chefs d’États Africains à se rapprocher de leur homologue malgache, Andy Rojolina, pour se procurer de ces produits.

Dans cette messe des chercheurs aux enjeux démesurés, la voix du Cameroun retentira et donnera plus d’espoir aux Africains de vaincre la pandémie via les produits de la nature, Contrairement à la prophétie de l’OMS qui prédisait au début de la pandémie, l’hécatombe en Afrique. La premier protocole à base à des plantes naturelles a été présenté par Mgr Samuel Kleda. L’archevêque métropolitaine de Douala a rassuré de l’efficacité de ses produits après avoir traité dit-il, plusieurs centaines de patients du COVID-19. Puis, suivra Dr Peyou Ndi, biochimiste qui, à travers son laboratoire des recherches et en collaboration avec des praticiens de la médicine naturelle, a mis sur pied un autre protocole qui fait également ses preuves.

De la nouvelle trouvaille par la médecine conventionnelle !

Depuis quelques jours, un autre résultat de la recherche, mais cette fois de la médecine conventionnelle est annoncé au Cameroun. Dr Euloge Yiagnigni Mfopou, médecin cardiologue a saisi le ministre de la santé publique jeudi dernier via une correspondance avec ampliation au Président de la République et au ministre de la recherche scientifique et de l’innovation. Dans cette correspondance, le jeune médecin atteste avoir traité, lui et son équipe, “une quinzaine de personnes sans effets indésirables suite aux analyses biologiques, radiologiques et scannographiques”. “Nous avons établi qu’une substance composée de deux substrats comestibles et sur laquelle plusieurs études scientifiques ont déjà été faites par le passé rend le virus vulnérable chez les personnes COVID-19 positives symptomatiques ou pas et au stade ne nécessitant pas l’admission en réanimation”, a-t-il écrit.

Les recherches ayant abouti à ces résultats ont été menées au sein de la clinique “Les promoteurs de la bonne santé”, située au quartier Ngoa-Ekelé à Yaoundé. L’on note cependant, que depuis le début la maladie au Cameroun, Dr Euloge Yiagnigni Mfopou s’est toujours illustré par une volonté manifeste d’agir pour apporter un élément dans le processus de prévention. Et ceci à travers des recettes fréquemment publiées sur la toile. On attend plus que la réaction des autorités camerounaises. Au cas où ledit protocole est confirmé et validé, le nom du jeune médecin cardiologue pourra alors s’inscrire en lettres d’or dans les annales de l’histoire du Cameroun et même du monde.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
23 + 6 =