DANS L'ACTUdernier minutesSportUNE

Tournoi inter service de football : Ngameni Jospeh Youssouf tient son pari

Lancé le 15 mars dernier, le tournoi de football qui a rassemblé les services publics, para publics et privés dans l’arrondissement de Bafoussam 3e a connu son apothéose ce jeudi 18 mai avec la victoire du personnel du Lycée Bilingue de Ngouaché sur celui du Lycée technique Canada (2-1). La cérémonie de clôture a été présidée par le sous-préfet de l’arrondissement de Bafoussam 3eme Edouard Forzah Egbé, à ses côtés la marraine du tournoi, madame Kankeu Hélène.

Pour sa première édition, le tournoi de football inter service de Bafoussam 3eme mérite d’être applaudi ! L’initiative du délégué des sports et de l’éducation physique pour l’arrondissement de Bafoussam 3eme Joseph Youssouf Ngameni Pendant deux mois, l’organisation a réussi à manager les travailleurs des services publics, para publics et privés pour 28 rencontres. Près de huit équipes qui ont dû sportivement se mouvoir sur les stades du Lycée technique Canada et du Lycée Bilingue de Ngouache, avec pour objectif majeur, détendre les esprits hors du lieu de travail, mais aussi promouvoir la cohésion sociale dans les services à travers le football. Au cours du tournoi qui s’est joué en aller et retour, le public de Bafoussam 3eme et même de la Mifi a découvert du talent qui est caché derrière beaucoup de ces travailleurs dont certains sont des anciens footballeurs. La finale disputée entre le Lycée de Ngouaché et le Lycée Technique Canada ce jeudi au stade Ngouaché a été davantage l’occasion de la démonstration de ces talents, que le sous préfet de la place a jugé de « match pas trop loin de l’élite », eu égard à la qualité du spectacle. C’est à juste titre que l’équipe de Mme Kankeu l’a remporté sur 2 buts contre 1 après que l’adversaire ait ouvert le score en début de deuxième partie de jeu.

Au final, c’est certes le sport qui a prévalu, mais davantage c’est le vivre ensemble et la cohésion sociale en cette période de la célébration de l’unité nationale. La réussite de cette première édition augure simplement un lendemain encore plus prometteur.

Césaire MOULIOM

 

RÉACTIONS

Joseph Youssouf Ngameni, promoteur du tournoi

« Ce coup d’essai aura été un coup de maître »

C’est un sentiment de satisfaction parce que je peux dire que pour un coup d’essai nous avons réalisé un coup de maitre. C’est la toute première édition et pour moi c’était une réussite au moins à 90%. Je ne peux que prier les sponsors à nous soutenir de tels événements, tel que vous avez vu, il y avait du monde. C’est l’occasion pour eux de vendre leur produit. Je suis satisfait parce que on implante le sport et de l’éducation physique sur le terrain, ce que le ministère nous envoie faire, mais aussi nous semons également le sport et la cohésion sociale avec le sport qui réuni les gens ici à Bafoussam. Je vais vous dire sincèrement merci vous les journalistes, parce que vous êtes les premières personnes à suivre et à évaluer que ce que nous faisons se fait bien. Je dis merci, merci à toutes les équipes pour l’esprit de faire Play, merci à mes cadres de sports. Avec notre sous préfet, tout est bien qui fini bien ! Merci vraiment à tous et pour tout. Nous demandons aux autres services qui n’ont pas été là de nous suivre les années à venir mais surtout à être sérieux. Il y a eu des manquements certes mais nous allons remédier à la prochaine édition.

Mme Kankeu Hélène, marraine du tournoi

« Je pense que j’ai bien joué ma partition en tant que marraine »

Je crois que j’ai réussi mon rôle. En tant que marraine j’avais pour mission d’accompagner le délégué d’arrondissement de sport qui a organisé ce tournoi et je crois que j’ai apporté mon appui en terme de l’octroi des trophées, des médailles et même d’autres aspects financiers que j’ai gérés. Pour cette première édition je pense que c’est un succès. Maintenant comme responsable du service vainqueur je pense que j’ai un sentiment de joie! Quand je regardais les trophées que j’ai offerts je me disais qu’il fallait les remporter. Vous avez constaté que les arbitres n’ont pas été complaisants. Ils ont faits leur boulot et les équipes ont été dynamiques. Donc c’est un trophée que nous avons mérité ; en terme de fair play, de meilleur buteur et le trophée de vainqueur! Ça me fait plaisir de savoir que ce que j’ai offert j’ai remporté.

Edouard Egbe Forzah, sous préfet de Bafoussam 3eme

« Ce tournoi a fortement contribué à la cohésion sociale entre les services »

Avant toute chose je voudrai remercier vous de la presse qui avait été au four et au moulin avec nous. Maintenant pour mon sentiment je pense que je suis une autorité administrative fière et très heureuse, parce que ce qu’on a commencé comme un rêve avec mon délégué d’arrondissement de sport et de l’éducation physique a été réalisé sans heurt jusqu’à aujourd’hui. Ce tournoi qui a regroupé les services publics, parapublics et privés a été vraiment un grand succès. Vous-mêmes vous voyez qu’un tournoi comme ça ne peut que contribuer à la cohésion sociale entre les services. Je crois que ce rêve a été réalisé jusqu’à la fin, on n’a pas connu de couac ; même s’il y a eu quelques manquements, Rome n’a pas été fait un jour ! Je crois qu’au fur et à mesure nous allons perfectionner pour que vivre le sport NON seulement dans l’arrondissement de Bafoussam 3eme mais aussi à l’échiquier nationale.

Propos recueillis par Césaire MOULIOM.

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
18 + 20 =