DANS L'ACTUdernier minutesSociétéUNE

Réseau des journalistes de Paix : Les affrontements à répétition sur la rive gauche du Noun préoccupent le réseau

Cette question a occupé une place de choix à la réunion trimestrielle de la Cameroon Community Media Network à Dschang ce samedi. Un travail de fond est annoncé pour les tous prochains jours par les membres du réseau pour tenter de désamorcer la bombe.

La situation sécuritaire sur la rive gauche du Noun est dans l’ère du temps, un sujet d’intérêt majeur. L’on note de plus en plus la montée des tensions sur le terrain, avec risque élevé de guerre civile entre les communautés. Une situation malheureusement entretenue par certains médias en quête du sansationnel, aux mépris des règles élémentaires du métier. Il faut faire quelque chose et plus vite pour arrêter la saignée. Les journalistes de la CCMN sont conscients des enjeux d’une telle situation et entendent agir sur le terrain. Ce samedi, 25 septembre 2021, le réseau des journalistes de Paix, membres de la Cameroon Community Media Network (CCMN), antenne de l’ouest, a tenu sa traditionnelle réunion trimestrielle à Dschang dans le département de la Menoua. C’était en présence d’une douzaine de membres, venus des divers départements de la région. Cette rencontre qui visait à évaluer le fonctionnement de la coordination ouest de la CCMN et de jeter les bases pour un avenir plus radieux, va faire une part belle à ces affrontements qui prennent des proportions inquiétantes.

Ainsi, en dépit des difficultés au regard de la délicatesse de la situation, le réseau est déterminé à effectuer un travail de fond sur le terrain. Il sera principalement question pour ce travail d’aller à la rencontre des parties prenantes afin de réaliser non seulement des reportages en même d’étayer l’opinion sur les faits et limiter ipso facto certaines incompréhensions à l’origine des affrontements, mais aussi, conduire un plaidoyer dans la mesure du possible en tant que organisation qui œuvre pour la Paix. Autrement dit, le réseau des journalistes de Paix à travers la coordination régionale de la CCMN se donne cette mission d’agir pour endiguer cette crise. L’entame de la mission est annoncée pour les tous prochains jours.

D’autres questions ont également meublées la rencontre, allant dans le sens de l’évaluation des activités du réseau. Notamment, les échanges autour de l’impact du journalisme de Paix dans la région de l’ouest et comment rendre la coordination CCMN Ouest plus efficace. Pour le premier point, il était question, sur la base des analyses, de voir en quoi les activités du réseau des journalistes de Paix impacteraient les rédactions. De cette préoccupation, il ressort qu’effectivement, dans leurs traitements quotidiens des sujets d’actualité, les membres du réseau impactent positivement dans leurs rédactions respectives. Ceci à travers le choix des thèmes et leurs angles de traitement qui vont dans le sens d’apaisement. Un travail qui demande à être renforcé, tel que souhaité par le coordonnateur Rahim NCHANGÉ.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
39 ⁄ 13 =