DANS L'ACTUdernier minutesSociétéSportUNE

Randonnée cycliste/Centre : S.E Christophe GUILHOU se réjouit de la mobilisation

Départ des cyclistes au Boulevard du 20 mai à Yaoundé

Les populations de la région du Centre sont sorties massivement communier avec le diplomate français, à l’occasion de la septième édition de la Randonnée cycliste samedi dernier. Une expression vivante de l’hospitalité légendaire et d’une amitié profonde et sincère entre la France et le Cameroun.

Yaoundé, chef-lieu de la région du Centre et siège des institutions de la République du Cameroun. Il est 7 heures et demie ce samedi, 16 juillet 2022. Le Boulevard du 20 mai, cet endroit mythique et symbolique de la République grouille de monde. La Septième édition de la Randonnée cycliste de l’Ambassadeur de France, est en effet parti ce jour du Boulevard du 20 mai au cœur de Yaoundé jusqu’à Ngoumou passant par Nomayos et Afanoyoa IV dans l’arrondissement de Yaoundé lll. 116  kilomètres  environ, avec un groupe d’une centaine de Cyclistes, à la fois des confirmés, des amateurs, des jeunes et des moins jeunes.

La première escale après l’échappée de la capitale a eu lieu à la chefferie supérieure du groupement Nkonzock à Ngoumou dans le département de la Mefou et Akono. À l’accueil de la délégation de Monsieur l’ambassadeur, Madame le préfet, accompagnée de l’élite locale, du chef traditionnel en personne et, d’un public charmant venu vivre cet événement historique. Quelques interventions ont ponctuées cette étape. C’était l’occasion pour le Vice-Président du sénat, l’honorable Nkodo Laurent de magnifier l’amitié qui lie le Cameroun à la France. Avec l’onction des gardiens des traditions ancestrales, l’hôte de marque sera fait notable de la cour royale de Nkonzock. Un chasse-mouche et un tam-tam seront remis à l’Ambassadeur qui, par la même occasion, dit sa gratitude vis-à-vis des populations de Ngoumou, cette localité qu’il connait parfaitement. Pour la petite histoire, il s’y rend presque tous les dimanches dans le cadre de son sport favori, le cyclisme.

LE SPORT, LE TOURISME ET LE SOCIAL : DU TROIS EN UN !

Au cours de cette septième randonnée, au-delà de l’exploit sportif, il a été question comme à l’accoutumée de distribuer quelques vivres aux populations via l’association les Mariannes, encadré par sa Présidente Madame Eteki Corine, les soins de santé gratuits à travers l’association Ascovime du Dr Bwele à l’école catholique d’Afanoyoa. Cette association qui a reçu la visite de l’Ambassadeur et sa délégation, au même titre que l’usine CIMENCAM logée dans cette localité. Il a été aussi question d’offrir du matériel agricole pour les agriculteurs de la contrée, pour leur permettre de mieux travailler, de faire face aux défis qui se posent maintenant en matière agricole.

La dernière étape fut celle de la chefferie traditionnelle d’Afonoyoa IV. Du Nkul Meyong, une danse atypique réservée aux personnalités de marque pour accueillir Christophe Guilhou. L’on aura noté à ce rendez-vous, outre l’omniprésence de sa Majesté Hon Emah Etoundi Vincent de Paul, la présence remarquable du Ministre de Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, Achille Bassilekin III, Du Présidentde la Région du Centre, des  membres du parlement, des autorités administratives, traditionnelles et religieuses.  Aussi, la présence de l’Hon Dr Maître Fotso Chébou Kamdem Fostine, Marraine de l’Association des Mariannes de L’Ambassade de France était précieuse. Pour couronner,  nous mentionnerons le   passage éclair de Mme Narguès Guilhou à AFANOYOA  pour encourager l’équipe.  “C’était une grosse étape, c’était une étape de cent seize kilomètres, qui montait et qui descendait, avec pas mal de chaleur puisque la température a beaucoup monté, et on a réussi quand-même à rester regroupés. C’était un gros défi cette fois-ci, sur 116  kilomètres, en une étape. C’est généralement 70 kilomètres, là c’était un gros challenge, mais heureusement, il n’y a eu aucun cas, et quand on regarde rétrospectivement sur ces sept éditions on a eu aucun accident. Je voudrais remercier tout le monde, tous ceux qui ont participé, qui ont concouru: les services de police, de gendarmerie, on est accompagné d’une ambulance, les encadreurs, les coureurs etc.”, Se réjouit monsieur l’Ambassadeur.

CHRISTOPHE GUILHOU OU LA PASSION DU VÉLO ?

L’initiative du cyclotourisme de l’Ambassadeur de France au Cameroun, aura permis au diplomate de maîtriser mieux que ses prédécesseurs le Cameroun profond.
“L’objectif initial c’était de partir à la découverte des villes et villages du Cameroun. C’était ça l’objectif initial. Deuxième objectif, c’était de faire du sport. Mais effectivement quand on s’est lancé là dedans, de façon audacieuse, on s’est très vite rendu compte de la chaleur de l’accueil qui nous avez été réservé. Et cette chaleur est allé en grandissant, étape après étape. Et ce que je vois ici, c’est quand-même exceptionnel. C’est là qu’on voit aussi l’importance à la fois de l’accueil, de l’hospitalité, des Camerounais et des camerounaises partout dans le pays, et puis la profondeur de l’amitié entre le Cameroun et la France. Ce que je ressens c’est vraiment beaucoup d’émotions, parce que les notables se sont réunis, et j’ai été fait notable, comme dans d’autres villes et villages dans les autres régions du Cameroun”, réitère son excellence Christophe Guilhou.

Son amour pour la petite reine s’est d’ailleurs exprimé à la faveur de cette septième et dernière étape de la Randonnée. Sur les cent seize kilomètres parcourus, Christophe Guilhou n’a pas failli à sa mission, celle de conduire la troupe. Il a toujours été en tête, du début à la fin. La particularité de cette édition, aura été la confession des polos, des casquettes et des pagnes à l’effigie de l’Ambassadeur de France et ses cyclistes offert par un sponsor qui a gardé l’anonymat, pour rendre hommage à un Grand Homme, à une Lumière: SEM Christophe GUILHOU. De la plus belle manière, le diplomate a été célébré. La fanfare officielle de la randonnée de Monsieur l’Ambassadeur pour montrer son amour et son attachement au diplomate, a mis de côté leur tenue conventionnelle pour aborder  Polos, casquettes et pagnes frappés du logo de Monsieur Ambassadeur et ses cyclistes.   La population a reçu dans ces deux localités, des dons en denrées alimentaires et en soins de santé. 44 patients opérés. Commz innovation : Des dons  en matériels agricoles composés des intrants, brouettes, pulvérisateurs  etc… Monsieur Yann Lorvo, Directeur de l’Institut Français a présenté ces dons à la population.  Pour terminer, des présents et des enveloppes ont été offerts par SEM Christophe Guilhou à chacun des 109  cyclistes. Cerise sur le gâteau, un chèque d’une valeur de 1 million  de francs CFA a été remis en guise d’encouragements à Monsieur Kuissi Jacques,  Président de l’Association Douala vélo club, ses membres  accompagnent  le diplomate depuis  le début du concept de la randonnée.

Les points saillants demeurent l’anoblissement de l’Hôte du jour. En effet, dans  les deux localités visitées pour le rappeler a été fait grand Notable à NKONGZOCK par  le Vice Président du Sénat,  Honorable Laurent Kodo, accompagné des Chefs supérieurs du coin sous le regard admiratif de Mme le Prefet Antoinette Zongo et  à AFANOYOA par Sa Majesté Emah Etoundi Vincent de Paul, encadrés par ses pairs sous le regard attentif du Ministre Achille Bassilékin III. Deux déjeuners copieux ont été servis à ces deux étapes, arrosés de la très bonne boisson. Une mention spéciale à sa Majesté Emah Etoundi Vincent de Paul pour le reprofilage de la route qui a conduit la caravane chez lui à AFANOYOA.

Les Randonnées Cyclistes Christophe GUILHOU, ce sont tout compte fait, des centaines de kilomètres à vélo, parcourus à travers le pays et de milliers de personnes rencontrées en sept éditions. Sincères félicitations de la rédaction au Gand Notable, son Excellence  Christophe Guilhou,  Ambassadeur de France au Cameroun, pour cette initiative somme toute fédératrice.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =