DANS L'ACTUdernier minutesSociétéUNE

Hommages : “Sa Majesté Ibrahim Mbombo Njoya, le Sultan roi et commis de l’État que j’ai connu”

Dans un message émouvant dont nous vous proposons la teneur, l’honorable Dr. Me Fotso Fostine rend un vibrant hommage à l’honorable sénateur, Sultan Ibrahim Mbombo Njoya, décédé le 27 septembre 2021.

Le Cameroun dans ses quatre aires  géographiques, pleure son digne fils en la personne de S.M Roi Ibrahim Mbombo Njoya. Ce fils du Cameroun a marqué ses empruntes dans plusieurs domaines, parce qu’il avait le souci de l’intérêt général. Que ce soit au sein de l’administration publique, sur son trône et en politique, il n’a ménagé aucun effort pour atteindre les objectifs qui lui étaient assignés. Sa carrière administrative a été fructueuse. C’est de par sa loyauté, son efficacité, son écoute attentive… qu’il a eu la confiance du Premier Président du Cameroun S.E Ahmadou Ahidjo et le Président actuel, S E. Paul Biya.

Dès son retour au Cameroun dans les années 1958 parce que patriote, il occupe les fonctions de chef de cabinet du secrétariat d’État à la Présidence de la République chargé de l’information, chef de cabinet du ministre des forces armées et Directeur de cabinet du ministre des forces armées…. Il va diriger sept départements ministériels donc celui de l’AT, de l’information et de la culture entre autres. Sa fidélité aux personnes qui incarnent les institutions de la République, va le conduire vers une carrière diplomatique. C’est ainsi qu’il occupe les fauteuils d’Ambassadeur en Égypte et en Guinée Equatoriale. Ce digne fils du Cameroun à qui nous rendons hommage ce jour, s’est illustré aussi au sein de notre parti le RDPC. Comme homme politique, il recevra la confiance à lui faite par le feu Président de l’UNC et le Président National du RDPC, Paul Biya.

“IL FUT UN CAMARADE DE PARTI ÉCOUTÉ ET RESPECTÉ PAR LE PRÉSIDENT NATIONAL”

Ainsi, il est fait membre du bureau politique de l’UNC, membre titulaire du comité central et du bureau politique du RDPC. C’était un camarade de parti écouté et respecté par le président national, à qui il est resté fidèle jusqu’à sa mort. Cette fidélité et son sens d’écoute, de manager….ont fait de lui le régional du RDPC dans la région de l’ouest. Il a toujours su mener à bien les activités du parti dans la région de l’ouest. Les victoires engrangées par le parti à l’ouest son à son’ actif car, il orientait, donnait les conseils et autres, pour atteindre les résultats escomptés par le parti. Cela a été perceptible lors de la présidentielle en 2018, les législatives et municipales, les régionales. Le débat politique a été consensuel, démocratique au sein du parti à l’ouest.

Homme simple, il nous a fait honneur de venir à BAHAM dans notre section, où je lui ai personnellement rendu un vibrant hommage. J’ai déployé ma fanfare pour animer sa visite et j’ai immortalisé ladite cérémonie en lui remettant un cadeau de souvenir : Son portrait reproduit sur la toile. Il m’a vivement et publiquement exprimé ses remerciements pour mon implication remarquable dans son accueil et pour la qualité de la cérémonie. Mais récolte t-on systématiquement là où on a sème ? Pas toujours, mais notre Dieu tout puissant prend toujours note de nos bons gestes et la nature se charge du reste.
C’est donc ce camarade qui nous a quitté depuis le 27 septembre 2021 à l’hôpital américain de Paris. Une grande perte pour notre parti. Le camarade Mbombo Njoya n’était pas qu’un haut commis de l’État, homme politique, il était aussi une autorité traditionnelle manager.

Comme chef traditionnel, Ibrahim Mbombo Njoya est Roi du peuple Bamoun depuis 1992 à 2021 à sa mort. Ce digne fils du peuple Bamoun né en 1937, était le “Guide” de la communauté Bamoun d’environ 2 millions d’habitants. 19ième de la dynastie, il a à son actif une kyrielle de réalisations donc la liste est large. C’est lui qui construit le musée des rois Bamoun, rétablit le ” Nguon”, festival culturel du peuple Bamoun interdit en 1924 par l’administration coloniale française.

Le 09/10/2021, la terre des ancêtres de ce haut commis de l’État, homme politique, “Guide” traditionnel, se refermera sur S.M Sénateur, Roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya. Cher camarade, tu nous laisse dans la tristesse. Le parti te pleurera pour l’éternité. Ta population de même, moi comprise, car ancienne du lycée de Foumban, sans oublier le parlement  Camerounais et tout le Cameroun entier.

Vas et repose en paix!
Que la terre de tes ancêtres qui t’a vu naître il y’a 83 ans te soit légère.
A Dieu Majesté !

(c) Hon Dr Fotso Fostine, oct. 2021

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
18 × 18 =