DOSSIERNon classéSport

Gala de boxe de Badenkop : La ligue régionale de l’ouest réussi son pari

A la faveur de l’ouverture de la saison sportive 2021 à la fecaboxe, Badenkop a été le fief de l’événement le 16 janvier dernier. Des combats alléchants ont captivé les attentions de la foultitude de personnes présentes ; mais également le roi Batié éblouit le public en mettant KO son challenger du jour.

L’effervescence était grande samedi dernier à l’esplanade de la place de fêtes de la chefferie Bandekop. Aussi bien les nombreuses populations du terroir, que les invités et personnalités ayant fait le déplacement pour cette contrée, tous pour célébrer le noble art. Pour la première fois, la fédération camerounaise de boxe a séjourné à l’ouest et dans les haut-plateaux plus précisément pour son ouverture de saison. Comme l’ont relevé les différents orateurs du jour, ce choix n’était aucunement anodin, « La région de l’ouest est un vivrier des boxeurs », pouvait-on relever ; le choix de Badenkop particulièrement à cause de deux éléments majeurs : « Bandekop est le seul village à l’ouest où il y a un ring de boxe ; mais aussi parce que pendant la période d’hibernation de la boxe à l’ouest, seul le roi Bandekop a maintenu la flamme allumée en organisant les galas  depuis huit ans», signifiait Jean Claude Noubissi, président de la ligue régional de boxe pour l’ouest. C’était donc un gala à la dimension des attentes. Au cours d’une cérémonie officielle d’ouverture riche en son et en couleur, chacun des intervenants a relevé l’intérêt de revoir le blason du noble art redoré à l’ouest. C’était non sans remercier la fédération camerounaise d’avoir accepté honorer la région de l’ouest en général avec cette ouverture de la saison. Et celle-ci par la voix de son secrétaire général de retourner l’ascenseur à la ligue régionale pour son déploiement dans la réussite de l’organisation.

Sur le ring, huit combats ont animé le public. Des boxeurs de plusieurs régions du Cameroun, pour la plupart les boxeurs de l’équipe nationale. Au premier combat, Woaung Marcel du centre, battra le jeune Bikola Dieudonné de la même région après trois rounds dans la catégorie 52 kg (5 juges contre zéro). Les huit autres vont se poursuivre dans une ambiance chaude sous l’admiration des autorités et de toute l’assistance.

LE COMBAT D’EXHIBITION

Ce qui aura encore plus rehaussé ce gala, c’est le combat, pourrait-on dire, historique entre le roi Batié et le secrétaire général de la ligue régional de boxe pour l’ouest. En effet ces deux anciens champions de boxe, ont eu l’occasion d’exprimer quelques « restes » de leur passés au public. 17 secondes auront suffit pour que sa majesté FO’O TCHOUNAKAM DADA Théodore mette KO NGANDJONG Magloire. En rappel ces deux vétérans ont été plusieurs fois chacun champion de boxe au Cameroun. C’est malheureusement le combat du siècle entre SM SOKOUNDJOU jean Rameau et Issa HAMZA qui n’aura pas lieu. Le roi n’arrivera finalement sur lieu, apprend-ton dans les coulisses, il aurait eu un souci à la dernière minute. Pourtant le triple champion mondial de boxe Issa HAMZA été là comme il l’avait par ailleurs confirmé quelques jours auparavant.

AUTRES ATTRACTIONS

Sur le plan culturel, l’on a assisté à des prestations artistiques au cours de l’événement ; les anciens champions de boxe ont été également présenté au public ; une partie de l’histoire de a boxe au Cameroun aussi, lorsque dans son allocution, le secrétaire général de la fecaboxe a rappelé au public le nom du premier médaillé de boxe camerounaise, en la personne de KANWOUA Dieudonné, digne fils de l’ouest. Ce qui a aussi permis au public de se détendre autant que faire se peut. Badenkop a également offert ses autres atouts aux invités avec une hospitalité légendaire. De quoi peut être fier Jean Claude NOUBISSI: « Je crois que tout a été réglé au centimètre prêt, et aujourd’hui nous sommes contents d’avoir relevé le défis de l’organisation de cette ouverture de la saison 2021 à l’ouest ».

Dans les jours à venir, c’est le challenge de réussir les galas dans 109 chefferies à l’ouest, un projet cher à Jean Claude NOUBISSI. La prochaine destination de gala est d’ailleurs déjà sollicitée par plusieurs villages : Bawouang, Batié, Bamendjou, Bazou, le sultanat Bamoun, pour ne citer que ça. Pendant ce temps, la fécaboxe compte se concentrer sur les compétitions internationales.

Césaire MOULIOM

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
22 × 28 =