FAITS DE SOCIETESociété

Foumban: Les gestes-barrieres contre le COVID-19 foulés aux pieds

Alors que le gouvernement insiste sur les mesures édictées dont l’une est l’interdiction d’attroupement de plus de 50 personnes, pour limiter la propagation de la pandémie, les populations du NOUN continuent d’afficher une extrême légèreté dans leur comportement au quotidien.

Les cérémonies de mariages et autres funérailles font toujours courir, en violation flagrante de toutes les règles d’hygiène auxquelles nous sommes attachés maintenant.

Ce samedi encore, pas moins d’une dizaine d’enterrements regroupant hommes, femmes et même des enfants s’y sont tenus. De toutes ces personnes, une bonne frange utilise le cache-nez simplement comme décor, accroché au menton. Les femmes, beaucoup plus nombreuses ont du mépris pour la règle de distanciation sociale, pire encore sans ce masque facial. Ici, la promiscuité et l’insouciance sont la règle et se discutent la vedette. “Si certaines mesures ont été levées par le gouvernement, ça veut dire que le Corona est fini”, arguent quelques-uns très rassurés.

Toutefois, les 07 cas testés positifs dans le Noun avec une centaine de cas contacts, viennent nous rappeler l’effectivité et la présence de cette pandémie dans la cité des arts et l’urgence du respect efficient des mesures-barrieres telles: Se laver les mains avec de l’eau coulante et du savon ; Tousser dans le creux de son coude ; Éviter de se toucher le visage ; Respecter la distanciation sociale ; Appeler le 1510 en cas de moindre symptôme suspect.

(c) Source: La Gazette du Noun

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
20 ⁄ 1 =