DANS L'ACTUdernier minutesUNE

Échappée du Centre : Christophe GUILHOU fait grand notable à Nkongzock et a Afanoyoa

Le Coup de pédale du samedi 16 juillet à AFANOYOA et NGOUMOU a été un véritable coup de maître. Du beau monde, drapé dans des couleurs chatoyantes.

L’organisation de cette ultime  étape de la randonnée de SE Monsieur l’Ambassadeur de France au Cameroun a sorti du lourd. Comme élément attrayant de cette édition,  des polos, des casquettes et  des pagnes à l’effigie de l’Ambassadeur de France et ses cyclistes offerts par un sponsor anonyme pour célébrer S.E M. Christophe GUILHOU de la plus belle manière. Ces casquettes et ces polos, tout blancs, portaient bien en vue l’image de l’Ambassadeur au 1er plan sur son vélo, mains levées en maillot jaune frappé de Cameroun, avec en retrait les autres cyclistes en pleine action.
Que dire du pagne ? Couleur de fond jaune  olive, avec des motifs typiques rappelant des boucliers ovales africains, également frappés de la photo de l’Ambassadeur et ses cyclistes ci-avant décrite et portant la mention “Randonnees cyclistes C.G.”, entendez Christophe Guilhou. Rien n’a été laissé au hasard, pour le grand plaisir des participants et des spectateurs.
La fanfare officielle de la randonnée omniprésente et en uniforme étincelant appropriée déjà, arborait ces polos, casquettes et ces pagnes sur un pantalon noir, noués au niveau de la taille, ce qui en ajoutait à l’originalité et au plaisir des sens visuels et auditives. Que du bonheur ! Au total, 320 personnes ont arboré cette tenue pour célébrer et témoigner leur amour et leur  gratitude à Monsieur l’Ambassadeur,  leur idole. Un diplomate vraiment aimé du peuple camerounais. C’est dire s’il y avait de l’arc-en-ciel dans l’air. Que c’était beau à admirer, et la foule nombreuse ne s’est pas fait prier pour y prendre du plaisir en jouissant du spectacle savamment bariolé. Les fans Orange-Cameroun, tant au féminin qu’au masculin, n’étaient pas du reste. Preuve, leurs pantalons noirs, au-dessous des tee-shirts couleur orange sur lesquels l’on pouvait lire “Fan”. Des nombreux sponsors à l’instar des Brasseries du Cameroun étaient visibles sur tous les sites.

L’association Ascovime du Dr Bwele était bien installée avec plus de 700 malades. La particularité dans son équipe était ces soignants de nationalité française, venus accompagner le Docteur dans sa lourde et noble tâche. A noter que toute l’équipe médicale, au total 40 soignant a honoré et célébré Monsieur l’Ambassadeur en aborant polos et casquettes blancs frappés de l’effigie du grand Notable Guilhou et ses Cyclistes.

Les marriannes sont restés dans des tricots roses et bleus comme d’habitude. Conduite par leur Presidente l’infatigable Mme Corine Eteki, elles ont remis nombreux dons. Comment ne pas apprécier la discrète et brève présence à la dernière étape de Nkongzock de la Présidente d’honneur de l’association des Marriannes, Madame Narguès Guilhou, oui la charismatique épouse de Monsieur Guilhou a tenu à venir encourager les marriannes, malgré son emploi du temps très chargé.
Pour couronner le tout, la présence remarquable de la Marraine de l’association des “Mariannes” de l’Ambassade de France, l’Honorable Dr Maître Fotso Fostine qui veillait au grain et n’a pas hésité à pousser de la trompette avec l’orchestre.  précieuse cette présence, car Il convient de mentionner que depuis l’étape de kribi, la marraine  n’avait plus pris part à une randonnée,  limitant sa présence physique dans les préparatifs et au niveau du boulevard du 20 mai  où elle y accompagnait les cyclistes et les marriannes à leurs  départ et revenait les accueillir à  leur arrivée.

Oui, l’Ambassadeur S.E Christophe Guilhou a été à l’honneur, célébré avec faste et honoré comme ce se devait.

S.E.M   Christophe Guilhou et ses cyclistes étaient donc les invités de la  région du Centre dans le cadre de la 7ème édition du CycloTour.

La caravane conduite par le diplomate français a été tour à tour dans les  départements du Mfoundi et de la Mefou-et-Akono où il  a été annobli  dans les deux contrées. En effet, Son Excellence  Christophe GUILHOU  a reçu des mains du Vice-Président du Sénat Laurent NKODO, accompagné des chefs traditionnels du coin, les attributs de Grand Notable de la chefferie de Nkongzock.

La caravane a quitté la ville de Yaoundé samedi, 16 juillet 2022 aux aurores. Le temps d’enregistrer bagages et participants de cette 7ième édition du cycloTour de l’Ambassadeur de France au Cameroun.

Premier arrêt, la chefferie de Nkongzock dans la ville de Ngoumou. En présence du Maire de la commune de Ngoumou et de Mme le Préfet du Département de la Mefou-et-Akono, Madame Antoinette NYAMBONE EPSE ZONGO, S.EM.
Christophe Guilhou a été bien accueilli. Nitons qu’une cinquantaine des femmes du coin arborant ses polos l’on ovationné avec des youyous et des Slogans : Excellence Guilhou bienvenue ” Le diplomate a salué l’excellent accueil.

Discours et animations diverses  ont meublé l’essentiel de la cérémonie protocolaire, au plus grand bonheur des autorités présentes.

Pour clôturer cette activité, une remise de dons à plusieurs enfants a eu lieu. Produits alimentaires, fournitures scolaires et autres gadgets pour redonner le sourire le temps de quelques jours à plusieurs familles dans le besoin.
Le 11ème point était un buffet bien garni et rempli des fruits pour les cyclistes.
Ce 16 juillet 2022,  la randonnée à vélo proprement dit avec l’entrée en scène des cyclistes, professionnels ou non a connu une deuxième étage à Nomayos dans le même département. Le départ des pelotons s’est fait à l’esplanade de la chefferie de deuxième degré de Nkongzok dans la ville de Ngoumou  avec arrivée à  CIMENCAM où une pose de 30 mn a permis aux marriannes de remettre des nombreux dons aux enfants.

L’étape suivante était la visite de l’association Ascovime où 75 kits d’accouchement et des paquets ont été remis aux femmes et aux enfants. Avant cela Monsieur l’Ambassadeur de France est passé visiter  l’hôpital d’un jour avec sa délégation. Ils ont remis des  médicaments à quelques malades.
L’apothéose a été l’étape de la chefferie d’ AFANOYOA, chez l’honorable  Vincent de Paul Etoundi Emah, Chef traditionnel de ce village. Le Député pour accueillir son ami Christophe Guilhou n’a pas lésiné sur les moyens. Il a même des semaines avant reprofiler la route pour la circonstance.

L’accueil à cette étape a été spectaculaire,  des jeunes filles, demi-calebasses en main remplis des fleurs, vêtues des polos avec Effigies de l’illustre hôte, accompagné des membres de la  Fanfare vêtus des mêmes polos les pagnes  noués aux reins, dans une magnifique chorégraphie ont créé une haie d’honneur et au passage ont arrosé des fleurs  le diplomate et sa délégation.
SE Christophe Guilhou  a été également anobli à cette étape par les chefs traditionnels du coin. Des magnifiques attributs reçus avec joie par  l’illustre hôte.

Cette étape a été marquée par la remise des prix aux  109 cyclistes qui accompagnaient Monsieur l’Ambassadeur de France.  En effet, SEM Christophe Guilhou a préparé des paquets et des enveloppes de somme d’argent et à titre personnel à remis à ses coéquipiers afin de les encourager.  A l’occasion le diplomate,  altruiste à souhait à offert un chèque de (Un million) 1000 000 de fcfa à Monsieur Jacques KUISSI,  Président de Douala Vélo Club qui l’accompagne depuis le début de ses randonnées. Geste très apprécié par les cyclistes qui ont porté  l’heureux récipiendaire pour un tour de la grande cour royale.

La remise des dons par les marriannes était spectaculaire à cette étape,  car outre les produits de premières nécessité offert aux enfants, la population a reçu un impressionnant matériel agricole constitué de brouettes,  pulvérisateurs, Intrants agricoles etc….
Monsieur Yann Lorvo, Directeur de l’Institut Français du Cameroun s’est attelé à présenter  le matériel à la population récipiendaire. Une Innovation de taille à cette étape. Le Député Chef traditionnel n’a pas caché sa joie.  Notons qu’à cette étape,  le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises de l’Economie Sociale et de l’artisanat, Achille Bassilekin III, le Président  de la Region du Centre, la Députée du Mfoundi,  Mme Abomo, l’ancien Ministre Mama Fouda et bien d’autres personnalités sont venus accueillir Monsieur l’Ambassadeur de France.

Le 11ième  point  était le repas: Un grand buffet arrosé des bonnes boissons, servis à l’honneur de l’illustre hôte.

LA DÉCOUVERTE ET LE PARTAGE

Pour cette édition d’un jour dans la Région du Centre, plusieurs centaines  de  personnes y ont pris part. En effet, ce periple  a relié les villes de Yaoundé et de Ngoumou, 116 km à vélo.
Comme à la première édition, l’esprit de cette randonnée est resté le même: Humanitaire, touristique et sportive.

” Nous partons avec des cyclistes du Douala Vélo Club à la découverte des villes et villages du pays dans des conditions pas toujours favorables. Pour le cas d’espèce, il va faire très chaud. Pour nous accompagner et rendre la randonnée plus intéressante et humaine, l’association des marriannes a préparé grâce aux nombreux sponsors, plusieurs  dons en nature  pour les enfants et du matériel agricole pour les agriculteurs ”, explique Christophe Guilhou.
L’on a observé qu’ils étaient très nombreux ceux-là qui habillés en casquette et polos aux effigies de l’Ambassadeur ont animé toutes les étapes de cette caravane, preuve que le diplomate est adoré par la population. Il en est de même de la fanfare qui a exécuté  avec brio la Marengo (Chant réservé aux chefs d’Etat ou leurs représentants), la  marseillaise, l’hymne National du Cameroun ainsi que diverses mélodies tout au long du périple.  Mention très honorable à cet orchestre qui accompagne Monsieur l’Ambassadeur à toutes ses randonnées.

A moins de 10 jours  de la visite du Chef de l’Etat français au  Cameroun, les Camerounais qu’on retrouvaient nombreux sur le trajet, ont une fois de plus témoigné leur attachement tant à l’Ambassadeur de France Christophe Ghillou qu’à la France, en applaudissants. Preuve que la coopération France-cameroun est vivante.

Cette 7ième étape  lancée au boulevard du 20 mai, faut il le rappeler, s’est terminée en toute beauté, clôturant la série qui a conduit les différents protagonistes (cyclistes, fans, directeurs généraux, sponsors, diplomates, organisateurs, sympathisants…) dans le Cameroun profond, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud, excepté le Nord-Ouest et le Sud-Ouest pour les raisons de guerre asymétrique.Des centaines de km à vélo parcouru à travers le pays et des milliers de personnes rencontrés.
Bel exemple d’intégration, de coopération et d’amitié entre deux pays, deux nations.

(c) Source : Le Pélican

CES IMAGES DE LA RANDONNÉE QUI CAPTIVENT!

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
18 − 18 =