DANS L'ACTUPOLITIQUE

Débats politiques : Abel Elimbi Lobe expose la supercherie de l’Hon Jean Michel Nintcheu

L’homme politique invite le député SDF à rendre compte de la gestion de l’argent des microprojets parlementaires avant de s’attaquer au ministre Manaouda Malachie, pour la gestion du fond de COVID-19.

Si Jean Michel Nintcheu est sérieux, qu’il demande d’abord les comptes de gestion des fonds des microprojets parlementaires et les 200 millions de fonctionnement que l’État alloue à son parti, avant de demander les comptes à Manaouda Malachie pour la gestion du covid“, dixit Abel Elimbi Lobe. L’homme politique et coordonnateur de la plateforme Kawtal n’a pas loupé son ancien camarade du social democratic front. “Il ne doit pas laisser la paille dans son œil pour voir la poutre dans l’œil de Malachie“, a-t-il ajouté.

En effet, invité à l’émission “Tout au clair” sur la télévision du monde (Ltm) où il est d’ailleurs consultant, Abel Elimbi Lobe a condamné avec véhémence les actes de plus en plus belliqueux de Jean Michel Nintcheu. Le député SDF du Wouri fonde ses actions parlementaires depuis un moment sur les accusations du ministre Manaouda Malachie qu’il accuse d’avoir détourné les fonds destinés à la gestion du Corona virus. Ses sorties fréquentes qui frisent le ridicule à la limite, sont reprises systématiquement par certains journaux de la place.

La supercherie qu’évoque Elimbi Lobe est simple à comprendre. Depuis en effet trois mandats de députation, il est quasi impossible de présenter une réalisation du député Jean Michel Nintcheu, alors qu’il bénéficie chaque année depuis près de 15 ans déjà, d’une enveloppe de 08 millions de francs CFA, représentant les microprojets parlementaires. De l’argent public mis à la disposition des élus pour réaliser des petits projets de base. Plusieurs fois sur la télévision Afrique Médias, l’on a évoqué cette question, notamment les responsables de syndicats des transporteurs par moto de la capitale économique. Une situation qui met au goût du jour le comportement irresponsable des élus qui ont de la peine à rendre compte au peuple. Récemment, après des multiples attaques, le ministre Manaouda Malachie a convié le député à une séance de travail avec ses équipes techniques à l’effet de tirer au clair cette affaire. Ce qui n’était pas du goût du député qui n’a pas cru bon de prendre part à la rencontre. Ça aurait été une occasion d’avoir suffisamment d’éléments pour soutenir sa thèse. Mais hélas ! Nulle doute qu’il s’agit là d’une mauvaise politique qui mettra davantage en difficulté le SDF.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
15 × 30 =