DANS L'ACTUDOSSIER

Croisade contre le COVID-19 : Le masque comme solution idoine, mais zéro collecte de fonds en violation de la loi

L’exposée analytique de l’Hon. Dr Me FOTSO Fostine sur la question.

A/ LE MASQUE COMME SOLUTION IDOINE

Avec les risques auxquels expose le Covid 19, il y a lieu de penser à d’état d’urgence. Mais le Président Paul BIYA est le seul à juger de l’opportunité. Nous sommes en guerre contre un ennemi, qui plus est, se fait  invisible et sournois. D’où la tentation de minimisation des dangers encourus, tel que l’on observe aisément dans les comportements visibles dans la rue.
Dans ma dernière analyse, j’évoquais l’’exemple de Hong-Kong en Chine, qui a obtenu des résultats encourageants. En exergue, un facteur majeur a contribué à ce succès : Le port systématique des cache-nez.

Au Cameroun, comment cette mesure est-elle applicable ?

Nous allons dire un mot sur le confinement total réclamé par certains avant de revenir au port du masque comme solution miracle.

1- Confinement Total Inopportun

Le confinement total n’est pas évident chez nous compte tenu du système débrouillardise, qui pousse les gens qui vivent au jour le jour à sortir quotidiennement pour chercher pitance. Il leur est difficile de se constituer un garde-manger de 2 jours, encore que beaucoup n’aient pas de réfrigérateurs à cet effet. Il va sans dire qu’une telle mesure ne peut être efficacement déployée que si elle est assortie de la distribution gratuite et intelligente de produits de première nécessité à la catégorie de la population vulnérable. D’où une importante mobilisation préalable de fonds qui seront gérés par l’Etat. Cela est faisable avec un minimum de générosité, mais surtout de discipline, d’altruisme et de responsabilité.

2-Vulgarisation et Obligation du Port du Masque

La vulgarisation consiste en la mise à disposition à chaque habitant d’au moins 2 masques  lavables de bonne qualité, pas du genre en tissu ou papier quelconque, qui risquerait de laisser passer le virus, réutilisables le maximum de fois possibles.

Dans nos quartiers, chaque couturier y va de son masque. Il serait souhaitable de sensibiliser en masse les couturiers pour le choix des tissus appropriés. C’est le don, le cadeau nec ultra de l’heure que chacun peut offrir à un passant, à un frère, à un voisin dans le besoin. Sans préjudice aux collectes de fonds, cette mesure de distribution gratuite de masques aux nécessiteux est opérationnelle immédiatement. Elle est visible et rassurante pour les donateurs et les récipiendaires. Je vais m’y atteler personnellement les jours à venir et en fonction de mes moyens.

3- Comment Utiliser le Masque?

Le coronavirus survivrait sur un masque pendant 7 jours, il est donc crucial d’utiliser correctement ce moyen de protection.

Voici les moyens de mettre, de porter et d’enlever votre masque en toute sécurité, selon les recommandations du Dr Dean Winslow, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’Association française de normalisation (Afnor), de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Étape 1 : Lavez-vous les mains avant de toucher votre masque
Qu’il s’agisse d’un masque chirurgical, d’un masque FFP ou d’un masque en tissu, bref de tout masque, veillez à vous laver les mains avant de le mettre et après l’avoir enlevé.

Étape 2 : Lorsque vous mettez le masque, assurez-vous qu’il couvre bien votre nez et votre bouche et qu’il s’adapte bien à votre visage. Une fois ajusté, ne plus toucher le masque avec les mains

Étape 3 : Tant que vous portez le masque, évitez de le toucher et remplacez-le s’il vous semble humide
N’allez pas à l’encontre du but recherché en portant un masque si vous le touchez constamment. Pour une raison simple : si des particules de virus sont piégées à l’extérieur du masque, elles se retrouveront sur vos mains lorsque vous le touchez. Si vous devez le toucher pour l’ajuster, “nettoyez-vous les mains avec un produit à base d’alcool ou du savon et de l’eau”.

Si votre masque devient humide (ce qui est probable), remplacez-le si possible. Concernant les masques réutilisables, ils “doivent être séchés complètement et repassés après.

Étape 4 : Lorsque vous enlevez le masque ou que vous le remplacez par un nouveau, retirez-le avec précaution par derrière ou par les lanières. Cela peut sembler évident, mais c’est facile à oublier.

Les individus doivent faire attention à ne pas toucher leurs yeux, leur nez et leur bouche lorsqu’ils retirent leur masque, Enlevez-les par derrière (ne touchez pas le devant du masque).

Étape 5 : Mettez les masques en tissu réutilisables directement dans le panier à linge sale.
Vous n’avez pas à vous soucier de devoir laver votre masque séparément, selon Dr Winslow. “Lorsque vous retirez votre masque, il suffit de le mettre dans le panier pour le laver avec d’autres vêtements”. Bouillir de l’eau à 100 degré et jeter les masques sales à l’intérieur pendant 10 mn, car à 61 degré le virus ne résiste plus.
Étape 6 : Lavez-vous les mains !

4- Stupidité et Désobéissance Viscérale de Certaines Personnes

Compte tenu de la stupidité et de la désobéissance viscérale de certaines personnes, l’envoi de la force de maintien de l’ordre sur le terrain est nécessaire, pour veiller au strict respect des consignes gouvernementales en général, celle ci-évoquée en particulier.
Chacun de nous est responsable de la sécurité du prochain, à fortiori l’Etat. Le citoyen doit être protégé, y compris malgré et contre lui-même. D’où le recours aux forces de maintien de l’ordre pour veiller au port des cache-nez.

Pour terminer, il va sans dire que les mesures que j’évoque n’excluent pas celles en cours. Elles constituent la base incontournable des mesures générales. Ne dit on pas en matière de santé que « PRÉVENIR  VAUT MIEUX QUE GUERRIR » ? Dont acte.

Il faudrait dire qu’après avoir cotisé dans la caisse « fonds spécial Covid 19 » créé par notre Président Paul Biya, les dons de masques par les élites capables sont à encourager.

B/ ZERO COLLECTE DE FONDS PARALLELE. (« Dura lex , sed ex » La loi est dure, mais c’est la loi)

La Maxime juridique utilisée pour évoquer une règle pénible à laquelle on est néanmoins forcé de se soumettre s’applique malheureusement au Professeur Kamto et autres récalcitrants.

Je profite de cette tribune pour attirer l’attention de ceux qui s’entêtent, qu’ils doivent noter une fois pour toute qu’une loi votée à l’Assemblée Nationale et promulguée par le Président de la République s’applique à tous et en toute circonstance. Alors évitez d’engager la charrue avant les bœufs.

La collecte de fonds qui fait polémique en ce moment, est très encadrée et légalement subordonnée à une autorisation du MINAT. Au-delà de la « Raison d’Etat », le Président Paul Biya, en bon légaliste avait pris la peine d’obtenir l’autorisation du MINAT avant de lancer le fond spécial de solidarité Covid 19. Je peux vous en rassurer. Nul n’a qualité pour demander au seul Capitaine du Bateau Cameroun en ce moment de brandir cette autorisation d’ores et déjà classée aux archives de l’histoire.

Le Décret N° 85/1131 du 14 août 1985 fixant les conditions d’octroi de l’autorisation d’appel à la générosité publique dispose en son Article 1.-1 que, conformément aux dispositions de l’Article 3 de la loi n° 83/002 du 21 juillet 1983, « tout appel à la générosité publique est subordonné à une autorisation préalable ».

Il me semble trivial que l’initiative  de moult levées de fonds par plusieurs personnes physiques conduirait outre à une belle anarchie et des distorsions incontrôlées d’argent, mais aussi à des dispersions d’énergie, ouvrant ainsi un boulevard royal à la pandémie que nous voulons endiguer. Ne portons pas les costumes des morts. ET CE SERA JUSTICE.

Pour terminer, il convient de saluer les 7 nouvelles mesures prises par le laborieux Président Paul Biya, le jeudi 09 Avril 2020, via son Chef du Gouvernement le Premier Ministre Chief Joseph Dion Ngute. Il s’agit de :

1/ La généralité du port du masque dans tous les espaces publics à partir de lundi 13 Avril 2020.
2/ La production locale des médicaments et des tests de dépistage.
3/ La mise sur pied des centres spécialisés de traitement des patients de Coronavirus.
4/ L’intensification de la campagne du COVID-19 avec l’accompagnement du centre pasteur.
5/ L’intensification de la campagne de sensibilisation en zone urbaine et rurale.
6/ La poursuite des activités essentielles à l’économie.
7/ La sanction systématique contre ceux qui ne respecteront pas ces mesures.

C’est à dessein qu’en 1852 dans la « La politique Universelle », Emile Giradin disait je cite : « Gouverner, c’est prévoir, et ne rien prévoir, c’est courir à sa perte ». Nous y sommes. Oui le Président Paul Biya est un dirigeant avant-gardiste qui dès le début de la pandémie, à travers son Chef du Gouvernent a tout prévu. Nous devons en cette période de crise aigue, abandonner les polémiques destructives pour suivre la « raison d’Etat » et apprécier en tant que camerounais les efforts du gouvernement. Oui nous avons plusieurs dizaine de cas de Covid 19 guéris au Cameroun. Bravo à toute l’équipe et Vive le Cameroun.

(c) Hon Dr Me Fotso Kamdem Fostine

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =