DANS L'ACTUdernier minutesUNE

Coopération Cameroun-France: Le Président Emmanuel Macron au Cameroun

Le Président de la République française est annoncé à Yaoundé pour le 26 juillet 2022. Une visite qui traduit s’il en était encore besoin, l’excellente relation bilatérale entre les deux pays frères.

Ce qui hier semblait encore  difficile ,se  confirme aujourd’hui .Le Président Macron est annoncé à Yaoundé pour la fin de ce mois de juillet 2022. Une visite qui intervient quelques semaines seulement après une vive polémique entretenue  dans les médias ceci suite à un échange spontanée entre le Chef de l’État  français et un activiste camerounais sur le quotidien du Cameroun et de  son Président, Son Excellence Paul BIYA.A l’occasion, ils sont nombreux qui ont magnifié la coopération entre les deux États et d’autres ont présenté ce qu’ils ont trouvé comme failles dans cette relation vielle de plusieurs décennies. Des avis et bien d’autres qui  ont laissé transparaître  comme dans chaque relation qui se respecte certaines disparités qui n’entament toutefois en rien  l’importance des relations qu’entretiennent le Cameroun et la France. La preuve, plusieurs fois, le Cameroun a accueilli des Chefs d’État Français. De François Mitterrand à François Hollande en passant par Jacques Chirac pour ne parler que de ceux-là qui ont: géré leurs magistères respectifs les 40 dernières années qui correspondent aux quarante ans de règne du président Paul BIYA qui, à chacune des élections présidentielles a bénéficié de la confiance de son peuple.

Le Président Paul BIYA n’a pas manqué à chaque fois que les enjeux le lui permettaient, de se rendre en France où il y a défendu auprès de ses homologues,les intérêts et l’image de marque du Cameroun. Comme c’est le cas dans plusieurs pays, la France via l’Agence française au développement (AFD) a réalisé de nombreux projets dans presque tous les secteurs .Des projets qui ont un impact important au sein des populations. Même si à côté le Cameroun s’est ouvert à plusieurs autres pays du Monde à l’instar de la Russie,la Turquie, la Chine …il n’en demeure pas moins que la France reste un partenaire privilégié pour le Cameroun.

QUE POURRONT SE DIRE BIYA ET MACRON ?
La question mérite d’être posée au moment où bon nombre de personnes epiloguent toujours sur les relations entre les hommes forts de Paris et Yaoundé. L’on soupçonne qu’une fois à Yaoundé, le Président Macron qui  pendant son 1er quinquennat en France a mis de côté les hommes qui n’ont que la politique comme métier pour promouvoir les hommes qualifiés qui ont prouvé leur capacité au sein des entreprises pour d’autres et au niveau des professions libérales pour certains, va proposer au Président des pistes pour une relation gagnant-gagnant entre la France et le Cameroun et bien lui expliquer le but du dernier sommet France-Afrique. Jadis ce  n’était pas le cas de l’avis de certains observateurs qui reprochaient à la France la condescendance.

Il  est fort  probable que le Président Macron, la quarantaine à peine entamée, prête oreilles attentives aux précieux conseils du sage patriarche africain, Son Excellence Paul BIYA qui, pendant près de quarante ans, a tenu et continue à tenir la barque Cameroun dans la paix en dépit des crises du NOSO, BOKO HARAM et le front centrafricain. Ce qui n’est ni évident, ni facile. L’axe  Yaounde-Paris mieux la relation Cameroun-France peut s’enorgueillir de revêtir un cachet particulier. Cela est vérifiable en tout lieu et en tout temps. Comme il était au commencement… Mais, pour autant, cette relation n’a pas échappé aux impératifs récents de la mondialisation, ni aux exigences plus réalistes de l’ouverture et de la diversification des partenariats et des partenaires.

“Le Cameroun n’est la chasse gardée de personne”. Moins qu’une expression de défiance, il faut davantage y voir un trait caractéristique de la diplomatie camerounaise. Ouverture et diversification  en constituent le leitmotiv. La France y trouve,  naturellement, une place de choix, à la mesure du passé lointain qui, conjugué au présent, permet à Paris et Yaoundé, de mieux envisager l’indicatif futur de leur coopération.

S.E Christophe GUILHOU, chef de la diplomatie française au Cameroun

En quelques notes, voici le dernier fil diplomatique qui permet de prendre la pleine mesure de cette coopération à multiples ressorts. A l’aune de son acteur principal à Yaoundé, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe GUILHOU, dont les  méthodes d’approche ont permis aux deux pays d’éviter le clash tant souhaité par ceux qui veulent prendre le pouvoir au Cameroun àtous les prix. Malheureusement pour eux, ils devront encore attendre car Paul BIYA dont la longévité au pouvoir n’est que l’émanation de l’expression des suffrages des camerounais en sa faveur et Macron qui en dépit de l’adversité politique en France a été réelu une seconde fois ont à cœur de renforcer davantage la coopération  entre les deux pays qu’ils dirigent.

Le terme de leurs échanges au cours de cette visite en fin juillet 2022 nous en dira davantage…une chose est sûre, ce n’est pas le crépuscule des relations entre la France et le Cameroun au contraire, plusieurs spécialistes des relations internationales annoncent plutôt une aube nouvelle pour les deux pays africain et européen.

Philippe EYANGA FOE

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
13 × 7 =