DOSSIER

Conseils régionaux : Emmanuel Mve Elemva prête serment dans le Sud

Le premier Président du Conseil Régional du Sud a prêté serment ce jour lors d’une audience solennelle publique à la Cour d’Appel du Sud à Ebolowa.

Après les régions de l’Ouest et du Centre où Hilaire Foka et Gilbert Tsimi Evouna ont prêté serment comme patron des conseils desdites régions, le bal s’est poursuivi ce jeudi, 14 janvier 2021 dans le Sud à Ebolowa. L’enseignant à la retraite connu dans les milieux de sport et du football précisément, Emmanuel Mve Elemva a prêté serment. L’audience solennelle à laquelle prenaient part des hautes personnalités, chefs traditionnels de la région avec aux premiers rangs Felix Nguele Nguele et une bonne brochette de l’élite du Sud avait pour cadre la salle d’audience du Tribunal de Grande Instance (TGI) d’Ebolowa.

L’audience présidée par Mougnutou Arouna, Président de la Cour d’Appel du Sud avec à ses côtés, le Procureur général de ladite Cour, Marc Atangana s’est déroulée selon les usages propres au corps de la Magistrature. Dans ses réquisitions, le Procureur général a dressé le portrait retraçant le riche parcours du chevalier de la craie connu dans les salles de classes sur les pelouses et reconverti dans le monde des affaires. Du patron du Parquet, l’on apprendra que Emmanuel Mve Elemva est né le 04 janvier 1946 à Ndazeng dans l’arrondissement de Ma’an, Département de la Vallée du Ntem. Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé, filière mathématiques- Physiques – Chimie, promotion 1968, il inaugure sa carrière dès sa sortie de l’école comme Proviseur du Lycée Technique des Garçons de Yaoundé puis est nommé deux ans après Surveillant Général du Lycée Général Leclerc. Entre 1975 et 1984 Emmanuel Mve a été Attaché culturel à l’Ambassade du Cameroun en Belgique puis Directeur administratif de Bouygues Ofshore Cameroun de 1985 à 1992. Mis à la retraite anticipée en 1993, il s’est lancé dans le monde des affaires. Militant du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc), il est membre du Comité Central et compte parmi les membres de la coordination régionale du parti des flammes dans sa région d’origine. Comme footballeur, l’ancien joueur du Canon Sportif de Yaoundé avec qui il a remporté le titre de champion d’Afrique des Clubs a eu 80 sélections en équipe nationale. Le talentueux footballeur a été médaillé de Bronze à la 8ème Coupe d’Afrique des Nations organisée en terre camerounaise. Marc Atangana n’a pas manqué de rappeler les enjeux de la décentralisation et les espoirs que les populations du Sud fondent en cette équipe pionnière conduite par Mvé Elemva qui pour lui est l’animateur principal du Développement communautaire.

Après les réquisitions la lecture de l’acte du Ministre de la Décentralisation et du Développement Local constatant l’élection du Président du Conseil Régional, faite par le Greffier en Chef, Ngouadjio Félicitée, Emmanuel Mvé est monté à la barre pour délivrer son serment : « Je jure sur l’honneur et m’engage à servir les intérêts de la Région et à remplir loyalement et fidèlement mes fonctions sans discrimination ni favoritisme dans le respect de la loi et conformément aux valeurs de la démocratie, aux principes de l’unité et de l’intégration de la République » a-t-il prononcé devant la barre. Après lui, le Président de Cour a reçu le serment en ces termes : «La Cour donne acte à Monsieur le Greffier en Chef de la lecture de l’arrêté n°00453/A/Mindevel du 31 décembre 2020 constatant l’élection du Président et des Membres du Conseil Régional du Sud à l’issue de la Session de plein droit tenue le 22 décembre 2020, reçoit le serment de Monsieur Mvé Elemva Emmanuel en qualité de Président du Bureau du Conseil Régional du Sud, le renvoi à l’exercice de ses fonctions, dit que de tout, il sera dressé Procès-verbal » .

Mougnutou Arouna a par la suite levé l’audience qui aura duré une heure exactement. La cérémonie, synonyme de prise de fonctions marque ainsi le début d’une gouvernance moderne, celle de la décentralisation. Emmanuel Mvé Elemva et les autres conseillers régionaux ont entre leurs mains, le destin d’une région qui attend beaucoup d’eux pour son développement.

(c) Correspondance de Rane MONMEFIRE, à Ebolowa

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
20 + 22 =