POLITIQUESociété

Commune de Ngan’ha : Pourquoi le maire Mohamadou Awalou n’encourage pas les jeunes qui ont osé ?

Le magistrat municipal de Ngan’ha dans la région de l’Adamaoua, s’illustre par un comportement cynique et inhumain vis-à-vis d’une jeune entrepreneure du domaine de la communication digitale, à qui il refuse de payer les prestations.

En effet, Mohamadou Awalou ne veut pas régler les factures de l’entreprise DigitCom Consulting dirigée par la jeune Maribelle Bika Ndongo, qui a réalisé des travaux de communication sur les activités du maire de la commune de Ngan’ha.
Contacté par la jeune entreprise il y’a plusieurs mois, le maire n’a pas refusé les propositions de service qui lui ont été faites. C’est dans cette lancée, qu’il a confié la communication de ses activités politiques à la société de médias dénommée Le Direct De L’info, une filiale de DigitCom Consulting. Cette dernière a utilisé tous ses équipements pour rendre un service de qualité à ce magistrat véreux. C’est ainsi qu’en l’espace de 3 semaines, le maire de la commune de Ngan’ha va proposer le projet de rédaction de 3 articles de presse. La société de médias dénommée Le Direct De L’info avec le professionnalisme avéré de ses rédacteurs, va rédiger et publier ces articles portant notamment sur la lutte contre la Covid-19 à Ngan’ha ; la relance du système de l’état civil et enfin la descente du maire à Nyassar suite à une catastrophe naturelle, objet de la commande. Tout a été régulièrement publié et encore consultable sur notre plateforme d’informations Facebook, Le Direct De L’info. En outre, l’entreprise DigitCom Consulting spécialisée dans la création et l’administration des plateformes numériques de communication des collectivités territoriales décentralisées, a créé plusieurs plateformes de service digital au nom de la commune de Ngan’ha notamment la page Facebook (Commune de Ngan’ha et l’adresse e-mail).
Le maire de la commune de Ngan’ha très satisfait de la qualité du travail servi, a tenu à encourager la prestataire de service. Mais sauf qu’au moment de régler la facture, le maire va s’illustrer par un comportement cynique et inhumain vis-à-vis de cette jeune entrepreneure, du domaine de la communication digitale. Après plusieurs relances restées infructueuses, Mohamadou Awalou a refusé délibérément de payer cette facture, un acte qui hypothéquerait l’avenir de cette jeune entreprise. Un acte qui n’encourage pas les jeunes à se lancer dans l’entrepreneuriat. Un acte de mauvaise foi également qui tend à briser le rêve de la jeune entrepreneure, Maribelle Bika Ndongo dont les activités sont déjà grippées depuis plusieurs mois par la survenance de la Covid-19 car il lui est très difficile de joindre les deux bouts en cette difficile période de confinement et durant laquelle les cérémonies, principale source de revenue d’une entreprise de communication encore dans ses débuts, ont été suspendues.

Pourquoi le maire Mohamadou Awalou refuse-t-il de payer la facture de cette entreprise alors que les travaux ont été livrés ?
Vivement que les anges touchent le cœur de ce jeune magistrat municipal qui maitrise plus que tout le monde, le chemin de croix et toutes les difficultés auxquels est confrontée la jeunesse camerounaise.
Voilà une jeune dame qui a osé créer sa propre boite mais malheureusement à peine lancée, elle est confrontée à la mauvaise situation de non règlement de sa facture de prestation.

(c) Source : La Voix du Cameroun Online, Demetrio WOUASSOM

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
3 + 20 =