DANS L'ACTU

Adresse à la nation : L’ASSOVIC formule ses attentes à l’endroit du chef de l’État en faveur de la jeunesse

Par le biais de son président national, Cheick Mounir Fessal, l’association solidaire de la vocation islamique, acteur de la société civile musulmane, formule une série de doléances pour le mieux être de la jeunesse, à quelques heures du discours du chef de l’État à la jeunesse.

Dans un communiqué rendu public hier, L’Association se dit préoccupée de la situation de la jeunesse au Cameroun et émet quelques attentes. “En Prélude au discours traditionnel du chef de l’Etatà la Jeunesse Camerounaise le 10 février de chaque année, l’ASSOVIC exprime sesattentes à traversleselements ci-apés:
1-Rélativement à la crise sécuritaire qui sévit dans le NOSO, que
le chef de l’Etat veille personnellement à l’implementation des
solutions issues du Grand dialogue national notamment le
cadre juridique encadrant le statut spécial accordé aux deux régions du Nord-ouest et du sud-ouest; que le chef de l’Etat poursuive le processus de pacification de ces deux régions, y compri celle de l’extrême-nord qui est sous l’emprise de la secte boko haram en prenant en compte les problèmes réels de
formations et d’emploi des jeunes vivant dans ces deux régions tout comme ceux de l’extrême-nord.
2 -Que le président de la République dans sa volonté inébranlable de lutter contre le chômmage des jeunes, lance une opération à l’image de celle du récrutement devingt-cinq
mille jeunes à la fonction publique camerounaise de 2010. 3-Que le chef de l’Etat aille plus loin dans la promotion de l’entrepreunariat jeune, en accédant à certaines doléances des opérateurs économiques rélatives à la fiscalité (jugée trop forte pour l’environnement des affaires)
4-Que le chef de l’Etat rende éffectif le processus de
décentralisation consacré par notre constitution du 18 janvier 1996 à travers les élus locaux qui seront issus des échéances électorales du 09 janvier 2020 qui précisement devront bénéficier d’un transfert de compétences d’au moins 20℅ de la part de l’État central…
5-Qu’à la lumière des dernières actualités en rapport avec le secteur de l’éducation que le chef de l’Etat prenne des mésures adéquates pour améliorer la condition des jeunes enseignants fraîchement sortis des écoles deformations, tout en mettant sur pied un dispositif répressif conséquent pour lutter contre la violenceenmilieuscolaire…
Nous ne saurons manquer de lui adresser notre reconnaissance au processus de recrutement des enseignants arabes enclenché par lui dans les établissements de l’État qui en soit est
une marque d’attention supplémentaire à laconfession religieuse dont nous avons la charge de représenter et d’organiser
6-Que le chef de l’Etat veille à la mise en place de l’assurance
santé universelle (ASU) annoncée par lui-même et que la jeunesse camerounaise appele de tous ses vœux pour pouvoir se soigner compte tenu de la grande problèmatique du sous-emploi qui mine cette jeunesse qui aspire à un mieux-être”, a-t-on pu lire dans cette communication. Très attendu donc ce soir, l’adresse à la jeunesse du président de la République, Paul Biya.

Sébastien ESSOMBA

Share:

Leave a reply

Résoudre : *
7 + 21 =